Livraison gratuite sans minimum d'achat !

0

Votre panier est vide

Branlette Italienne : La masturbation entre les cuisses

juin 21, 2021

La branlette italienne

Envie de changer un peu le sens de vos ébats sexuels ? Avez-vous pensé à la branlette italienne !?

Nous sommes une nouvelle fois rassemblés, cette fois pour vous parler d’une technique de masturbation avec les cuisses. Parfait pour faire de la branlette un moment de partage original et apporter un peu de craquants dans sa vie sexuelle.

En faisant le tour de cet article, vous pourrez découvrir :

  • Qu’est-ce qu’une branlette italienne
  • Les positions pour la branlette à l’italienne
  • D’autres astuces pour faire de vous un(e) expert(e)

Arrivés aux termes de cette rédaction, femme et homme seront en mesure de l’expérimenter. Mieux encore, chacun pourra jouir de ce plaisir sans pénétration qu’est la branlette italienne !

C’est parti !

A) Qu’est-ce qu’une branlette italienne ?

"Par définition", la branlette italienne aussi nommée coït intercrural est une pratique sexuelle originale, ou plutôt une technique de masturbation à exercer à deux. Pour faire simple, elle consiste à masturber le sexe de son partenaire avec les cuisses. Elle est réalisable aussi bien par un couple hétéro qu’un couple de gays. Celle-ci peut offrir une stimulation intense et permet de varier les ébats sexuels. Après tout, n’est-ce pas ce que l’on recherche tous ? En termes de sensation, la masturbation à l’italienne donne quelque chose de merveilleux.

Différentes de l’intérieur d’un vagin chaud, d’un anus, d’une fellation ou d’un cunnilingus, les cuisses proposent un ressenti particulier et une pratique érotique forte en sensualité. Contrairement aux idées reçues, la branlette italienne peut exciter le pénis de l’homme, mais aussi une femme en stimulant la vulve. Nous verrons ça un peu plus bas, c’est promis. Après la branlette espagnole, la variante grecque et le footjob, la branlette italienne se dévoile donc comme un énième moyen de pimenter sa vie de couple en partageant le plaisir de la masturbation.

B) Comment masturber avec les cuisses ?

Maintenant que nous savons exactement en quoi elle consiste, on appréhende tout de suite mieux la manière de pratiquer la branlette italienne. Ceci dit, la masturbation entre les cuisses, ou plutôt avec, peut être exercé à différentes fins et dans diverses postures. Par ailleurs, des astuces à mettre en place peuvent renforcer l’excitation et la stimulation sexuelle des deux partenaires. C’est ce que nous allons voir ci-dessous.

1) Les positions de la branlette italienne

Ici, nous étudions quelques positions sexuelles pouvant être mises en œuvre pour pratiquer la branlette italienne. Chacune offre son lot de surprises et un certain plaisir visuel en plus des sensations apportées. Bien entendu, la liste reste incomplète, la majorité des positions du kamasutra peuvent être employées et revisiter les jambes serrées. Nous avons donc préféré vous donner quelques postures plutôt simples à réaliser, à vous d’innover !

a) Allongé l’un sur l’autre

Simple et efficace, cette posture amène l’homme à s’allonger sur le dos. Après quoi la femme se couche par-dessus et dans le même sens que son partenaire. Tout en serrant les cuisses, madame a la possibilité de diriger son regard au plafond en s’allongeant sur le dos. Au contraire, elle peut faire choix de finir en tête à tête avec le partenaire en se couchant sur le ventre. Un peu des deux sera parfait pour varier les plaisirs.

Pour une masturbation italienne réciproque et un bonheur partagé, l’homme doit placer sa verge en érection contre la vulve de sa partenaire. Dès lors, les deux comparses peuvent se trémousser de manière plus ou moins vive et profiter. Les légers va-et-vient du pénis au contact des cuisses, des nymphes et du clitoris suffiront à stimuler sexuellement les deux partenaires. Un plaisir combiné aux caresses engendré par les deux corps chauds et amoureux se frottant l’un à l’autre.

b) Debout

La deuxième position sexuelle présentée est tout aussi simple que la première. Placés face à face ou non, l’homme et sa partenaire se positionnent debout l’un contre l’autre. Une fois en érection le pénis est disposé dans l’entrejambe de la femme, au contact des lèvres vaginales. De cette manière les allées et venues du sexe masculin stimulent non seulement l’homme, mais également l’appareil génital de la partenaire.

Pour plus d’équilibre, l’homme maintient la femme en attrapant ses cuisses, son ventre, ou ses fesses selon le sens choisi. La partenaire peut faire de même avec le fessier, le dos de l’homme ou s’aider du mobilier pour la stabilité. Dans cette position, des objets peuvent être placés sous les pieds de la femme pour corriger une possible différence de tailles. La branlette italienne et le positionnement des corps collés serrés offrent une stimulation sexuelle et un plaisir charnel des plus appréciables.

c) La levrette avec le buste relevé

Cette position sexuelle adorée de tous peut aussi servir hors pénétration avec la branlette italienne. Ici, il s’agit ni plus ni moins que d’appliquer la levrette sans pénétrer le pénis dans le vagin. À la place, on positionne le sexe masculin entre les cuisses serrées de sa partenaire et on réalise les va-et-vient avec plus ou moins de vivacité.

On n’oublie pas d’en faire profiter madame en papouillant sa nuque, son cou, son dos et ses cuisses, tout est bon pour partager ce moment de plaisir.Cette position sensuelle est bien connue pour exciter les hommes. La branlette italienne s’annonce particulièrement agréable et pourra laisser place à une suite encore plus torride si elle est utilisée en guise de préliminaire.

d) La variante féminine

Chose promise chose due. La branlette italienne dans sa variante féminine consiste à se frotter la vulve sur la cuisse de sa ou son partenaire. Ici aussi, on note la possible mise en œuvre par une femme avec un homme, mais également entre deux lesbiennes. Le premier complice s’allonge sur un lit avec les jambes suffisamment écartées. La femme peut alors chevaucher l’une des cuisses à califourchon, se trémousser et savourer.

Il s’agit d’une posture confortable ne demandant que peu d’effort et parfaite pour durer. La femme tout en profitant de ses va-et-vient peut stimuler le pénis ou la vulve du premier complice. Idéal pour un plaisir sexuel partagé, un regard langoureusement croisé et un pur moment de sensualité ! Le premier complice peut également se tenir assis au rebord du lit puis laisser la femme masser ses parties intimes en allant et en venant sur la cuisse préalablement lubrifiée.

2) Branlette italienne : Quelques astuces !

En dehors des différentes positions sexuelles, quelques petites techniques peuvent rendre ce moment coquin encore plus agréable en variant plaisir et sensation. Observons les ensembles !

a) Lubrifiez cuisses et pénis

Les cuisses ne sont pas naturellement humides et lubrifiées. Dans tous les cas, il faut résoudre cette problématique. Basique, mais toujours efficace, le lubrifiant sexuel est une bonne option pour accompagner la branlette italienne. Par ailleurs, il est aisé de se procurer un lubrifiant odorant auprès de diverses grandes surfaces ou même sur le net. Son parfum sera parfait pour agrémenter ce moment coquin.

Le lubrifiant sexuel comestible peut également être un plus. Permettant de porter des coups de langue à l’intérieur des cuisses ou de relayer la branlette italienne avec du sexe oral, il est idéal pour s’offrir un plaisir prolongé ! Avec du lubrifiant le milieu des cuisses ou sur le pénis, on facilite les va-et-vient et on prend son pied autrement qu’avec la pénétration.

b) Le bondage vous connaissez ?

Voilà une astuce quelque peu BDSM qui ravira dominants, soumises, adeptes de bondage, mais aussi les couples en quête d’excitante nouveauté. Celle-ci consiste à lier les cuisses de sa partenaire afin de garantir une compression sans interruption.

Avec une telle technique, l’homme peut pénétrer l’entre cuisses de son partenaire à sa guise, sans bien sûr se perdre à l’intérieur du vagin sinon ce n’est plus une branlette italienne. Pour la femme, c’est une façon de donner le contrôle à son homme, de s’abandonner temporairement et de manière complète à ses désirs sexuels.

c) Les collants et la lingerie

En théorie la branlette italienne se pratique les cuisses dénudées. Une technique simple consiste à porter une paire de collants pendant l’acte sexuel. Très soyeux, le textile des collants donne une autre sensation voluptueuse lors des va-et-vient du pénis au centre de l’entre-jambes. On peut choisir des collants transparents pour garder un visuel sur les cuisses. On peut également privilégier des collants noirs opaques et sexy ou des collants résille pour une certaine stimulation visuelle.

En plus ou à la place de la paire de collants, la lingerie sexy est parfaite pour faire grimper la tension. Dedans on se sent particulièrement désirable et on émoustille inévitablement monsieur. On pense donc aux porte-jarretelles, à nos plus jolis soutiens-gorge, aux tangas ou même aux strings. Une telle panoplie associée aux douces cuisses apporte un surplus d’excitation et donne une dimension encore plus torride à la stimulation de votre partenaire. Soyez-en sûr, avec une pareille combinaison la branlette italienne ne pourra que le ravir !

d) Accroitre la sensualité de l’acte

Pour agrémenter le jeu et en faire un moment encore plus coquin, il est possible de renforcer la sensualité. Il s’agit là d’amplifier le désir et rendre l’instant plus appréciable pour les deux partenaires. On ne parle pas seulement de la branlette italienne, mais de l’acte sexuel dans sa globalité. Une simple astuce consiste à créer une ambiance plus ardente avec des préliminaires. Pour ce faire, on peut opter pour un long et tendre massage des cuisses et du corps avec un coffret adéquat et un peu d’huile.

D’autres éléments tels que les bougies, les encens ou les pétales de roses soigneusement disposés sur le lit peuvent être utilisés. Ceci s’adresse surtout à ces messieurs, en prenant soin de l’ambiance et en chouchoutant sa bien-aimée, la branlette italienne n’en sera que plus agréable. C’est également vrai pour tout type de rapport sexuel ou non, alors ne négligez jamais les préparatifs !

e) Une stimulation sexuelle multiple

Lors de la branlette italienne, la femme contribue à l’acte avec des zones érogènes peu exploité. Les caresses fournies par la verge à l’intérieur des cuisses vont donc lui procurer des sensations agréables. On conseille tout de même de placer le pénis de l’homme au contact des lèvres vaginales. De cette manière, le rapport va logiquement augmenter son plaisir en stimulant plusieurs zones à la fois. Maintenant, une astuce toute bête permet d’aller plus loin en améliorant encore sa stimulation.

Pour celle-ci on fait appel aux jouets sexuels féminins! De nos jours, vu le choix qui s’offre à nous, il n’est pas compliqué de dénicher des sex-toys parfaits pour rendre ce moment magique. On pense plus particulièrement aux œufs vibrants ou aux culottes vibrantes. Avec ceux-ci, la femme peut savourer l’instant au moins autant que l’homme.

C) Pourquoi se mettre à la branlette italienne ?

Exercer une branlette entre les cuisses d’un partenaire peut paraitre bizarre à première vue. Mais tout de même, lorsqu’on y réfléchit un peu on trouve rapidement de nombreuses raisons d’y recourir de temps à autre. Ci-dessous nous vous en donnons quelques-unes. Vous allez voir, elle peut avoir son utilité !

1) Petite poitrine, petites fesses, mais bonnes cuisses

La masturbation dite espagnole ou sa variante grecque sont plus facilement réalisables avec des seins généreux ou des fesses charnues.Ici, il n’y a aucunement besoins de présenter des formes pulpeuses.C’est l’une des raisons de mettre ses jolies jambes à contribution du sexe. On pourra partager un moment sensuel, prendre et donner du plaisir à la personne qu’on aime de façon originale.En ce point la branlette italienne est une parfaite alternative. Elle est réalisable par toutes les femmes, bien plus facile à mettre en œuvre et saura apporter son craquant.

2) La cuisse est une zone érogène

La cuisse demeure une puissante zone érogène, le saviez-vous ? Chez l’homme comme chez la femme, l’intérieur des cuisses est particulièrement sensible aux caresses ou même aux coups de langue.Une aubaine si l’on souhaite faire frissonner son partenaire.Le va-et-vient du sexe masculin dans l’entrecuisse devrait finalement ravir l’homme en le menant à l’éjaculation, mais aussi son partenaire. Branlette italienne ou pas, la cuisse est une zone érogène qui fait fondre n’importe lequel d’entre nous.À ne négliger sous aucun prétexte !

3) Une pratique sexuelle pour tous

Contrairement à la branlette espagnole réservée aux couples hétéros et au même titre que le footjob, cette variante est une pratique érotique réalisable par tous. Elle permet de changer de la fellation, du cunnilingus, de toute sorte de pénétration ou d’une simple branlette à la main. À travers la branlette italienne, les couples gays ou lesbiennes ont l’opportunité de se retrouver. Elle a en plus le don de diversifier le sens des rapports sexuels, après tout c’est ce que l’on recherche tous d’une façon ou d’une autre. Alors, pourquoi ne pas l’ajouter à ses pratiques habituelles ?

4) Masturbation à deux et réciprocité

Plutôt que de se toucher régulièrement tout seul, pratiquez la masturbation à deux ! La masturbation fréquente en solitaire, surtout chez l’homme, peut déboucher sur une baisse du désir sexuel envers sa partenaire. Comme il comble sa pulsion en solo, il est forcément moins attiré par un exercice charnel en duo. La branlette italienne saura résoudre ce problème en mettant la masturbation au profit du couple. Qu’elle soit faite en guise de préliminaire, d’acte complet ou pour conclure un rapport sexuel, elle permet un plaisir sexuel partagé.

D) Le coït intercrural, un second terme

Le "coït intercrural" ou la "stimulation interfémorale" sont d'autres termes, plus "scientifique", pour parler de la branlette italienne. Au même titre : ils définissent la simulation d'une pénétration obtenue en serrant entre les cuisses, le pénis de son partenaire, permettant ainsi les va-et-vient du sexe masculin.

E) Alors, votre avis sur la branlette italienne ?

En conclusion, la branlette italienne avec les cuisses vous a livré tous ses secrets. Pour récapituler rapidement, nous avons défini ce terme et expliqué en quoi il consistait. Nous avons ensuite étudié différentes positions pour la mettre en œuvre puis diverses astuces pour rendre le moment encore plus appréciable. À partir de maintenant, vous avez toutes les clefs en main pour pratiquer la meilleure des branlettes italiennes. Vous avez de quoi faire plaisir à votre homme ou à votre femme et savez parfaitement comment varier les sensations. Il ne vous reste plus qu’à l’essayer pour pimenter votre vie sexuelle et vous faire votre propre avis dessus !

Voir la collection vaginette

D'autres articles susceptibles de vous intéresser :