Livraison gratuite sans minimum d'achat !

0

Votre panier est vide

Masturbation : Effet sur le cerveau

février 26, 2021

Les effets de la masturbation sur le cerveau

Vous souhaitez connaitre les effets de la masturbation sur le cerveau ? Vous désirez savoir ce qui se passe dans la tête de votre partenaire pendant l’acte ? Ou sur vous-même ?

Aujourd’hui notre équipe met à votre disposition cette rédaction détaillée, Celle-ci répondra à toutes les intégrations que vous pouvez vous poser. 

En parcourant cet article, vous découvrirez :

  • Les effets de la masturbation sur le cerveau
  • Ce qu’il apporte à tous les niveaux
  • Comment et pourquoi se produisent-ils

Après avoir lu ce blog attentivement, vous serez implacable sur le sujet. Le lien existant entre la masturbation et le cerveau ne présentera plus aucun mystère pour vous.

Voilà, vous savez à quoi vous attendre, alors allons-y sans plus tarder !

Les effets positifs de la masturbation sur le cerveau

En premier lieu, nous allons étudier les différents impacts positifs de la masturbation sur le cerveau. Vous pourrez vous apercevoir qu’une petite séance de plaisir solitaire provoque une réaction en chaîne plutôt bénéfique. Nous parlerons uniquement des effets sur le cerveau, si vous souhaitez en apprendre plus n'hésitez pas à visiter notre article de blog sur les effets secondaires de la masturbation.

Masturbation et hormones

L’impact principal de la masturbation sur le cerveau est la production et la libération de différentes hormones. Par la suite, nous verrons que ces substances naturelles ont des répercussions sur votre mental, sur votre état d’esprit. Pour l’instant, nous allons étudier ces hormones de plus près avec le listing ci-dessous :

La dopamine : Aussi appelée hormone du « bonheur », la dopamine joue sur notre positivité. Elle accroit notre motivation, nous donne envie d’expérimenter. Pour finir, elle favorise la réflexion et la mémoire à court terme.

L’endorphine : Il s’agit d’un antidouleur naturel. Elle intervient comme un analgésique temporaire et possède des vertus apaisantes et relaxantes.

L’ocytocine : « Hormone de l’amour », cette substance est présente de manière plus importante chez la femme.

La prolactine : Cette substance naturelle à son importance. D’abord, elle agit sur la lactation. De plus, elle influe également sur la croissance, le comportement, la reproduction et même sur le système immunitaire.

L’adrénaline : Bien connue de tous, l’adrénaline charge le corps d’énergie dans les situations ressenties comme urgentes. Elle est aussi capable de réduire le stress, de réguler le rythme cardiaque et bien d’autres fonctions de l’organisme.

La sérotonine : Bonheur, plaisir et positivité, voilà ce que va procurer cette hormone. Avec elle, vous serez de bonne humeur !

Couple qui se masturbe mutuellement

Les effets secondaires positifs

Précédemment, nous avons pu observer la principale répercussion de la branlette sur système cérébral. À noté, la production d’hormone. Il faut savoir que ceci influe sur l’état d’esprit et le bien-être. Regardons cela de plus près.

L’apaisement : Quelqu’une des hormones vues un peu plus haut a des effets anxiolytiques. Elles sont capables d’agir sur le stress et sur la nervosité. Elles peuvent mener au calme et à la relaxation. Ainsi, si vous désirez soulager la tension après une dispute ou une longue journée de travail agaçante, la masturbation peut être le remède parfait.

Le sommeil : La masturbation pourra jouer sur votre récupération. Avec leurs vertus apaisantes, les substances sécrétées par le cerveau peuvent aider à s’endormir. Selon certaines études, elle accroit même la qualité du repos. Du moins lorsque la masturbation est pratiquée avant le coucher. En tout cas si l’anxiété vous empêche de vous assoupir rapidement et efficacement, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

L’humeur : En augmentant le niveau d’endorphine, de sérotonine ou encore de dopamine, la masturbation peut mener vers une humeur positive. Pratique quand le moral est au plus bas, une séance de plaisir solitaire vous aidera à reprendre du poil de la bête.

La concentration : En boostant le taux de neurotransmetteurs lié à la mémorisation, à la pédagogie ou bien à la positivité, la masturbation est capable de développer l’attention et la réflexion. Ceci à court terme bien évidemment. Ne vous attendez pas à multiplier votre QI avec la branlette.

La masturbation possède aussi d’autres bienfaits, pas directement attachés au cerveau, mais tout de même bons à prendre. On pense par exemple à l’estime de soi, à la découverte de son corps ou encore à entretien de la libido. On peut également noter sa faculté à pimenter une vie sexuelle de couple.

Homme et femme comblés de bonheurs

Les effets néfastes de la masturbation sur le cerveau

Ensemble, nous avons vu les conséquences de l’action de la masturbation sur le cerveau. À proprement parler, on peut dire qu’il n’y en a qu’une : la fabrication d’hormone. Ceci dit, nous avons pu remarquer que divers impacts favorables à son bien-être en débouchaient. Maintenant il faut le savoir, la masturbation ne réserve pas que du bon. Mais alors quels sont les effets néfastes de la masturbation sur le cerveau ? Voyons cela !

La masturbation et les dangers sur le cerveau

Entre les mythes et la réalité, on peut facilement se perdre. On vous a dit que la branlette pouvait détruire la matière grise ? Rassurez-vous, en vérité la masturbation ne va endommager ni votre cerveau, ni vos neurones, ni vos facultés mentales. On ne devient pas sourd ou aveugle en se masturbant. De la même manière, la masturbation ne rend pas plus idiot. Vous pouvez donc dormir tranquillement de ce côté-là. Le seul danger existant c’est la « dépendance » à la masturbation.

La dépendance au plaisir sexuel

Celle-ci n’est pas dangereuse et ne présente que des conséquences bénignes. Bien qu’elle soit existante, la dépendance à la masturbation et au sexe n’est pas considérée comme un problème de santé mentale. Pour les spécialistes, que ce soit les sexologues ou autres, il s’agit d’un comportement sexuel compulsif mené par des pulsions sexuelles. Ce n’est pas une addiction à proprement parler.

Celle-ci peut être due à une hypersexualisation trop tôt dans l’adolescence. La dépendance peut également être engendrée par une maladie, la prise de médicament ou de drogue. La masturbation excessive peut être le signe d’une anxiété ou d’une angoisse sévère. L’acte sexuel sera la réponse à une demande de soulagement instantané et un geste érotique permettant simplement de se rassurer puis de décompresser. On remarque chez les personnes « addictes » une constante particulière de la masturbation compulsive. L’individu cède à ses pulsions dans les toilettes d’un lieu public, dans une voiture ou même dans un parking.

Femme qui commence à ce masturber

Comment l’éviter et la soigner

Si vous pensez être accro, que vous vous sentez mal à l’aise ou que cela ruine votre vie sexuelle, sachez qu’il est possible d’en "guérir". Ci-dessous vous trouverez quelques méthodes qui vous aideront à sortir de cette situation.

Éviter le porno : logique, le visionnage de film pornographique fait inévitablement grimper l’excitation. Lorsqu’on le regarde, ce n’est pas vraiment à titre informatif…

Faire du sport : pratiquer une activité sportive va libérer son esprit. C’est un moyen de s’occuper, de penser à autre chose. Ceci peut donc vous servir à vous débarrasser des pulsions sexuelles intenses et récurrentes.

Sortir, faire des rencontres et créer des relations : ne restez pas cloitrer à la maison. Vivre et profiter de la vie avec d’autres personnes peut contribuer à la diminution des envies coquines et constantes.

Réfléchir sur les causes : vous devriez méditer sur les raisons qui vous ont poussées dedans. Ceci peut être l’ennui, le stress ou la peur d’une intimité à deux. Trouver les éléments déclencheurs va logiquement aider à les résoudre.

Consulter un spécialiste : vous adresser à un médecin spécialisé ne sera que bénéfique. C’est une option judicieuse, surtout si vous n’arrivez pas à vous en défaire par vous-même.

Homme réfléchi à arrêter la masturbation

Tout est une question de bien être !

Vous l’aurez compris, la masturbation agit indéniablement sur le cerveau avec des effets bénéfiques et participe à notre bien-être. Parfois, elle peut prendre un petit côté démoniaque avec la dépendance, mais gardez à l’esprit qu’elle n’est pas dangereuse en soi. Il faut donc la traiter au cas par cas.

Si elle est excessive, elle peut embêter et pourrir la vie de certaines personnes, auquel cas il vaut mieux s’en défaire. Maintenant si vous êtes heureux puis que vous vivez bien avec alors vous n’êtes pas obligé de changer ! Libre à vous de profiter des effets de la masturbation sur le cerveau, sur le corps, de ses sensations, bref du plaisir en général.

Vous pouvez même le rendre encore plus intense et orgasmique en incluant des sex-toys dans votre vie sexuelle. Pour conclure cette aventure, laissez-nous vous suggérez un bon sex-shop spécialisé dans le masturbateur masculin. Vous trouverez des jouets sexuels en mesure de rassasier vos envies les féroces ! Pour y accéder, cliquez sur l’image ci-dessous.

Voir les différents masturbateurs