Livraison gratuite sans minimum d'achat !

0

Votre panier est vide

C'est quoi la masturbation ?

septembre 17, 2021

C'est quoi la masturbation ?

Mais qu’est-ce que la masturbation ? Vous avez entendu ce terme et vous souhaitez découvrir ce que veut dire se masturber ?

Vous tombez bien, ici des professionnels vont se démener pour répondre à toutes les questions les plus fréquemment posées.

La masturbation ou l’auto-érotisme consiste à toucher et caresser des parties génitales de son corps. Il peut s’agir du pénis, du scrotum, du clitoris, de la vulve, du vagin ou de l’anus. C’est une pratique érotique qui stimule des zones érogènes et procure un plaisir sexuel. 

En parcourant cet article, vous découvrirez :

  • La signification du terme masturbation ?
  • Pourquoi se masturbe-t-on ?
  • Est-il normal de se masturber ?

Cette rédaction à titre informatif se destine aux adolescents ou adultes en quête de réponse. Elle fera le tour du sujet et vous révèlera tous le secret de la masturbation..

Bien, maintenant vous êtes briefé, alors allons-y !

1) Que veut dire "masturber" ?

Signification : Le mot "masturber" aussi dit "branler" ou "caresser" en langage plus familier est un verbe transitif. Dans la pratique, le terme "se masturber" est le fait d’exercer la masturbation sur soi-même. C’est l’action de toucher, de caresser ses parties génitales pour stimuler manuellement les zones érogènes de son corps et se procurer du plaisir sexuel.

Masturber quelqu’un ou "branler quelqu’un" signifie que l’on réalise cette pratique sexuelle sur une autre personne. Exemple : son conjoint ou sa conjointe. Le but reste le même : exciter essentiellement l'organe reproducteur pour donner du plaisir charnel à son partenaire. Dans ce cas, cet acte érotique est symbole d’amour et de passion.

Photo d'un vibromasseur pour la masturbation

2) Qu’est-ce que la masturbation ?

Le terme étant plus clair, passons à la suite en étudiant la masturbation plus en profondeur. Ici, nous définirons le mot "masturbation", mais nous verrons aussi comment procéder pour la réaliser, ce qu’elle amène et ses différentes formes. 

a) Que signifie "masturbation" ?

Le terme "masturbation" désigne l’action de (se) masturber, c’est donc la pratique sexuelle en elle-même. Elle consiste à réaliser des pressions, des va-et-vient, des frottements ou des caresses, généralement sur les parties intimes féminines comme masculines. Chez le garçon, elle représente le pénis, le gland, la verge, les testicules ou encore le scrotum. Chez la fille, l’organe génital se compose du vagin, de la vulve et du clitoris.

Pratiquer la masturbation stimule les organes génitaux et les zones érogènes d’une personne. Ceci lui procure des sensations agréables, du plaisir, voire un orgasme lorsqu’il devient très intense. La masturbation constitue chez les deux sexes la forme la plus fréquente d’excitation sexuelle de la puberté jusqu’à la fin de l’adolescence. Elle est souvent accompagnée de scène, d’image ou de pensée érotique qui défilent dans la tête.

b) Qu’est-ce que ça fait ?

Nous l’avons vu plus haut, la masturbation comme les rapports sexuels à deux et le sexe de manière générale, offre des sensations plaisante que l’on pourrait qualifier de plaisir sexuel ou charnel. Ceci dit la masturbation à d’autres effets. Peu après la puberté, entre 12 et 15 ans en général l’appareil génital masculin commence à produire du sperme. À partir de là, la masturbation masculine se conclut par l’éjaculation (émission de sperme).

À peu près à la même époque, la masturbation féminine pourra provoquer des sécrétions vaginales, aussi appelées cyprine. Ce fluide vaginal est formé grâce aux glandes vestibulaires et évolue selon le degré d’excitation sexuelle.

c) Que faut-il utiliser pour se masturber ?

Il existe plusieurs moyens de se masturber. La première des méthodes est la masturbation manuelle (avec les mains). C’est la plus classique, elle fonctionne pour les deux sexes et sera largement utilisée par les adolescents. Avec cette méthode un garçon effectuera de va-et-vient le long de sa verge en érection (pénis raide, dur et gonflé). Une adolescente quant à elle, se caressera la vulve (clitoris et lèvre vaginale). La fille pourra également pénétrer son vagin avec un, ou plusieurs doigts (doigter en langage familier).

L’adolescent pourra également se masturber en utilisant quelques objets du quotidien. Un garçon pourra par exemple frotter son pénis en érection en réalisant des mouvements de bassin contre son matelas sans utiliser ses mains. Mais de ce côté-là, la fille à plus de liberté, elle peut par exemple se frotter avec un oreiller, à califourchon sur un traversin, ou même utiliser un gant de toilette trempé en prenant son bain.

Une fois adulte, chaque personne (fille ou garçon) peut se masturber en utilisant des jouets sexuels. Également appelés sex-toy, ces petits gadgets sont spécialement conçus pour la masturbation et le plaisir sexuel. Parmi ceux-ci on retrouve la vaginette (vagin artificiel) destinée aux hommes ou les vibromasseurs et les godes destinés aux femmes. Ils améliorent et rendent les sensations encore plus agréables, cependant il faudra patienter avant d’en faire usage. La loi interdit l’achat et la vente d’un jouet sexuel à un mineur. Il faudra être majeur et donc avoir plus de 18 ans avant de se servir d’un sex-toy.

d) Les différentes formes de masturbation

La masturbation peut être réalisée par un individu seul, auquel cas on parlera de plaisir solitaire ou d’auto-érotisme. Celle-ci contribuera largement à l’apprentissage du plaisir et à la maitrise de l’excitation pendant la période d’adolescence.

La branlette, pour parler familièrement, peut aussi servir de jeux coquins ou de préliminaire si elle est pratiquée par deux personnes d’âge adulte. Parfois elle est même accomplie par trois personnes ou plus encore. Dans ce cas, chacune excite son appareil génital ou celui d’un partenaire, ici on parlera plutôt de masturbation mutuelle ou réciproque.

3) Comment fonctionne la masturbation ?

À présent penchons-nous sur le fonctionnement de la masturbation. Savoir ce que c’est, c’est une chose, mais connaitre la manière dont elle fonctionne c’en est une autre. Alors pourquoi ou comment la masturbation fait apparaitre les sensations et le plaisir ? C’est très simple : les diverses zones du corps impliqué, notamment les parties intimes masculines comme féminines contiennent des milliers de terminaisons nerveuses reliées au système sensoriel.

Les terminaisons nerveuses sont très sensibles et sont capables d’enregistrer les sensations comme la douleur, le chaud, le froid ou même le plaisir. Lors de la masturbation, la manipulation des parties génitales par les caresses, les va-et-vient ou encore les vibrations éveille et excite ces différentes glandes par le toucher. Ce sont les terminaisons nerveuses qui déclenchent le plaisir sexuel, qui procure les sensations agréables et qui font engendre le bien-être.

Une femme se masturbe pour se donner du plaisir

4) Pourquoi exercer cette pratique sexuelle ?

La masturbation est une pratique érotique que l’on exerce pour de nombreuses raisons. Ceci est valable autant pour un homme que pour une femme. Elle présente des bénéfices pour tous et a différents intérêts selon l’âge et la situation conjugale du pratiquant ou de la pratiquante.

Si vous le souhaitez, vous pourrez découvrir l’utilité de la masturbation de façon approfondie sur un article annexe. En attendant, nous vous résumons ici même, les principales raisons d’exercer la masturbation :

  • Pour se faire plaisir
  • Pour explorer son corps
  • Pour se familiariser avec la sexualité
  • Pour calmer ses hormones
  • Pour se détendre
  • Pour exprimer son imaginaire érotique

5) Qui se masturbe ?

L’homme se masturbe depuis la nuit des temps et reste imbattable dans le domaine. Ceci dit, les femmes se masturbent aussi, par ailleurs son usage est en forte hausse et rattrape progressivement celle du sexe masculin. Pour cause, le tabou longtemps présent autour de la sexualité féminine a fini par s’estomper. Comme la sexualité des hommes, elle est aujourd’hui devenue une banalité et peut être exprimée sans crainte de jugement.

Ainsi, la masturbation est pratiquée par des personnes de tout âge, de tout milieu, de toute orientation sexuelle et évidemment des deux sexes. Bien sûr, la masturbation n’est pas obligatoire. Chaque individu peut faire ce qu’il souhaite et si une personne ne pratique pas, elle n’est pas anormale pour autant.

Certains pratiquants se branlent plus d’une fois par jour tandis que d’autres le font quelques fois par mois. Une personne peut avoir un besoin ou une envie plus importante de répondre à une pulsion sexuelle qu’une autre, tout simplement. Ce qu’on retient : c’est que même si la récurrence de masturbation varie entre chaque individu, aujourd’hui la plupart des personnes se masturbent.

6) À quel âge peut-on se masturber ?

Rebondissons maintenant sur une question ou plutôt un sujet que l’on ose trop peu aborder : à quel âge peut-on se masturber ? Les jeunes parents se posent parfois des questions en observant le comportement de leur bébé. Un adulte pourrait être dans la même situation par rapport à une personne âgée.

 

a) Adolescence et masturbation

L’adolescence… c’est le moment le plus propice à la masturbation. En général dès la puberté, à 11, 12 ou 13 ans, l’ado se masturbe et cherche à découvrir le plaisir sexuel. La fréquence de l’acte masturbatoire augmente progressivement durant l’adolescence en avançant vers l’âge adulte. Elle peut arriver un peu plus tôt ou plus tard chez certains.

Par ailleurs, chacun d’entre nous, fille ou garçon, s’est masturbé dès le plus jeune âge, et ce avant même d’avoir fait nos premiers pas. Ces caresses étaient une manière pour nous, bébé, de découvrir notre corps, de comprendre son fonctionnement et de tester les zones du plaisir. Un enfant ou un ado qui se masturbe n’a donc pas lieu de faire naître une inquiétude.

Par contre, le porno peut influer négativement sur la vie sexuelle d’un enfant en créant une hypersexualisation. La simple mise en place d’un contrôle parental sur les ordinateurs et les téléphones résoudra le problème et permettra à l’adolescent d’avancer à son propre rythme.

b) À l’âge adulte

La masturbation chez l’adulte est bel et bien présente. En effet, caresses érotiques et va-et-vient suivent chaque personne au-delà de l’adolescence. Elles accompagnent les hommes et les femmes durant toutes leurs vies. La branlette pourra être réalisée par un célibataire en quête de plaisir charnel, souhaitant satisfaire ses envies coquines ou décompresser.

Chez l’adulte, à 25, 30, 40 ans ou plus, la masturbation peut servir à pallier l’absence temporaire d’un amant. Elle pourra aussi être réalisée de manière mutuelle ou réciproque, contribuer à pimenter une vie de couple, être utilisée dans le cadre de préliminaire et briser la routine sexuelle. C’est par ailleurs, une pratique parfaite pour partager de l’amour et des sensations fortes avec un ou une partenaire. En bref, elle servira à s’amuser !

Jeune femme adulte qui se masturbe

c) Et le troisième âge ?

Peut-être vous demandez-vous si une personne âgée, votre père, ou même votre mère à la retraite se masturbe ? Et bien, sachez que oui, c’est tout à fait plausible. Lorsque la vieillesse nous rattrape, il est vrai que le désir sexuel peut baisser. Ceci dit il est toujours présent et nous appelle de temps à autre. La masturbation, comme les rapports sexuels peuvent être la solution parfaite pour lui répondre.

L’âge entraîne irréversiblement des modifications sur la sexualité chez l’homme, l’érection est plus difficile à obtenir et la période réfractaire plus longue. L'âge se ressent aussi chez la femme, avec par exemple la ménopause, l'atrophie du vagin, bref, la sexualité change vers 50 ans. Heureusement, tous ces changements ne signent pas l’arrêt de la vie sexuelle, bien au contraire. Un veuf par exemple, une veuve ou un même loup solitaire pourra toujours assouvir ses besoins en se caressant. Pour le reste, nous n’avons pas à en juger, après tout il n’y a pas d’âge pour profiter !

7) Est-il normal de se masturber ?

La masturbation est une pratique sexuelle normale et courante. Comme vu plus haut, on l’observe chez les deux sexes au tout début de la vie en guise d’apprentissage, jusqu’à la fin de l’adolescence quand les hormones travaillent. Ce n’est pas tout, puisque cet acte nous suivra tout au long de notre vie d’adulte. Il s’agit tout simplement d’un moyen d’explorer son corps, de répondre à son désir sexuel, de découvrir la sexualité en générale et ce qu’on apprécie ou non sexuellement parlant.

La normalité est relative et ne devrait d’ailleurs pas être définie. Alors faut-il se masturber ? Vous pouvez cliquer sur ce lien si vous souhaitez une réponse plus ciblée sur telle ou telle situation : pendant la grossesse, avant de faire l’amour…

Sinon, nous vous dirons que oui, il s’agit même d’un passage obligatoire. Dites-vous simplement que tout repose sur le sentiment de culpabilité. La branlette n’est pas un acte sexuel anormal, à partir du moment qu’elle ne se présente pas sous forme d’addiction.

8) En conclusion, vous avez tout compris !

À présent vous savez parfaitement ce que signifie le terme "masturbation", vous savez aussi en quoi consiste la démarche. Rendez-vous sur notre article annexe si vous souhaitez savoir pour quelles raisons les hommes se masturbent. Cette pratique érotique vous réserve encore bien d’autres secrets. Le sujet général est vaste et s'entremêle, alors n’hésitez pas à visiter notre blog de fond en comble pour en connaitre davantage !

Voir la collection vaginette